Oeuvres d'art

Wreck O 'Peintures, 1998Bois, tissu, polyuréthane, peinture11.6' × 20' × 8'

L'espace est un problème. Le stockage est un problème. Le passé est parti. L'avenir n'est pas là. Le présent est plein de vieilles choses du passé et la façon dont vous les gérez maintenant va façonner l'avenir. dominos, Wreck O'Paintings : la méthode socratique ? a commencé comme mon propre tas de décombres que je passais au crible petit à petit. Pas de direction. Aucune idée. Alors en triant toutes ces vieilles ordures je commence à voir des choses, à faire des associations. Les sentiments doivent être réconciliés avec les faits. Wreckoncile. Qu'est-ce qui est mort ? Qu'est-ce qui est vivant ? Rez-e-wreck-shun. C'est compliqué. C'est un gros puzzle, mais je ne vois pas l'image. Mais peut-être que ce n'est pas ce que vous peignez, mais comment vous l'encadrez. Peut-être alors vous le voyez. J'avais un casier de vieilles peintures qui ramassaient la poussière. Pourquoi ne pas les mettre dans un champ ? Pourquoi ne pas les laisser voir la lumière du jour ? Pourquoi pas Socrates Park ? Voyez ce qui se passe. C'est l'ironie socratique. Questions intelligentes. Erreurs flagrantes. Réponses? Le soleil tape toute la journée. Les rayons de lune volent les ondes cérébrales. Mais, je suis à l'ombre avec un Cool Costco Cola.

Exposition

20 septembre 1998 – 15 avril 1999 Tout ce qui est solide