Oeuvres d'art

SaraS, 1989Luminaires sodium basse pression et galerie de lumière "bug": laser argon, laser néon hélium, optiques et montures, gel, canevas, brouillard, peinture réfléchissante, cordon, blacklights12' × 17' × 39'

Sara S a été conçu pour la Socrates Museum Gallery pour une visite d'une journée le 22 octobre 1989 de 2h au coucher du soleil. Ma vision de ce travail "spécifique au site" était d'intégrer la dynamique de la lumière du jour et de la lumière laser pour définir et modifier activement l'environnement intérieur.

Voici l'expérience d'un spectateur de l'installation : « On entre dans le bâtiment à partir de la lumière du jour en milieu d'après-midi. Un escalier éclairé d'une lumière monochrome jaune commence à saturer la vision des couleurs. L'absence de couleur crée une image secondaire de teinte bleue complémentaire. Un « conditionnement » est affecté dans l'espace intérieur. Le spectateur monte à la porte du deuxième étage et entre dans une pièce contenant une lumière bleu-violet atmosphérique. Au-dessus, une perspective dynamique s'ouvre. Planant au-dessus et traversant le volume de l'espace de la galerie se trouve une construction à faisceau laser de 40 pieds de long. Sa couleur jaune-vert intense est rehaussée sur le fond de luminance violette dispersée lorsque l'œil s'adapte à l'orientation de couleur précédente. À l'extrémité opposée de la pièce, une rangée de fenêtres adjacentes encadre une vue diffuse du ciel, de la ville, de l'eau et du paysage. Le verre des fenêtres est teinté, mais apparaît « blanc » par rapport à la couleur de la pièce. Trois motifs solaires rouge-violet distincts descendent des fenêtres et s'élèvent lentement sur le sol jusqu'au mur adjacent. La composition des faisceaux de la sculpture laser repose sur ce mouvement. Les zones actives de ligne, de couleur et de forme apparaissent le long de différents points de vue. Lorsque le soleil s'approche de l'horizon, il s'aligne directement avec les fenêtres et encadre trois rectangles parallèles le long du mur adjacent. Ici, ils terminent leur transit en rayonnant un chrome rose vif, puis s'estompent lentement.

Un merci spécial à Sarah, Trix et Curt et le coucher de soleil clair et violet qui a suivi une semaine de pluie.

Exposition

7 mai 1989 – 11 mars 1990 Ville des sculptures