SuralArk du cabinet d'architectes Austin+Mergold est la proposition gagnante de 2014 Folly, un concours annuel de conception et de construction co-organisé par The Architectural League of New York et Socrates Sculpture Park. Cette résidence et exposition explore les intersections entre l'architecture, le design et la sculpture à travers une interprétation de la folie architecturale. SuralArk fournira un lieu de répit et d'abri sous la forme improbable d'un navire renversé. Façonnée par un patchwork de revêtements en vinyle, un matériau que l'on trouve couramment dans l'architecture de banlieue américaine et localement dans les maisons voisines du Queens, l'arche est perméable à la lumière et émet une lueur chaude lorsque le soleil saigne à travers sa surface. Le programme Folly 2014 est rendu possible grâce à une généreuse subvention de la Graham Foundation for Advanced Studies in the Fine Arts.

Oeuvres d'art

Sural Ark, 2014Charpente de bois et revêtement de vinyle18' × 54' × 15'

Arche Sural par Jason Timberlake Austin et Aleksandr Mergold, du cabinet d'architectes Austin+Mergold, basé à Philadelphie, est la proposition gagnante de Folly 2014, un concours annuel de conception/construction co-organisé par The Architectural League of New York et Socrates Sculpture Park. Cette résidence et exposition explore les intersections entre l'architecture, le design et la sculpture à travers une interprétation de la folie architecturale. Le projet a été sélectionné parmi plus de 170 soumissions par un jury d'architectes et d'artistes, dont Chris Doyle, artiste; John Hatfield, parc de sculptures Socrates ; Enrique Norten, TEN Arquitectos ; Lisa Switkin, Opérations sur le terrain de James Corner ; et Ada Tolla, LOT-EK.

Confondant la forme d'un navire renversé et d'une maison de banlieue typique, Arche Sural offre un abri de répit et de contemplation à des milliers de visiteurs du parc cette saison. Plus qu'un espace de loisirs, cette folie fait référence à la forme biblique de l'arche de Noé et à son atterrissage final sur le mont Ararat. Comme l'affirme Austin+Mergold, il s'agit « d'une structure imposante, fantaisiste, mais sans but : un bateau sans eau, une maison sans habitants, une simple masse imposante d'une typologie conflictuelle ».

Cette installation à grande échelle s'étend sur plus de 50 pieds avec une élévation de 16 pieds, mais malgré cette échelle, elle ne permet pas d'échapper à la montée des eaux au bord du parc Socrates, simplement la suggestion d'un sauvetage futur ou passé. Décrit par les architectes comme une « interprétation vernaculaire américaine de l'original », Arche Sural sera fabriqué à partir de bois dimensionnel facilement disponible et recouvert de revêtement en vinyle - un matériau utilisé à plusieurs reprises dans les résidences voisines du Queens - et est représentatif des frontières de plus en plus floues entre les environnements urbains et suburbains et la vie rurale.

Chez Socrate, Arche Sural sera perméable à la lumière et émettra une lueur chaude lorsque le soleil traversera sa surface ou sera illuminé de l'intérieur la nuit. L'arche renversée fait écho au passé du parc tout en envisageant l'avenir, comme une échappatoire possible aux marées montantes qui ont submergé le parc en octobre 2012 lors de la Super Storm Sandy. Pour plus d'informations sur Austin+Mergold, visitez : Austin-Mergold.com

Le programme Folly 2014 est rendu possible grâce à une généreuse subvention de la Graham Foundation for Advanced Studies in the Fine Arts. Soutien matériel généreusement fourni par Saint-Gobin et Simpson Strong Tie.

Exposition

11 mai – 3 août 2014 Folie : SuralArk Austin+Mergold