Oeuvres d'art

Ticnu, 2022Argile comestible

Images : Audrey Melton

Cette œuvre intime est présentée dans un arrangement ovoïde et calibré pour coïncider avec la trajectoire du soleil/lune à l'équinoxe de 2022 dans l'héritage de la pratique andine de l'alignement astronomique. Incarnant le concept de Népantla ou "entre-deux" du mot nahuatl de "milieu", Koyoltzintli s'inspire des pratiques ancestrales d'intendance des terres indigènes pour reconnaître le changement climatique et lancer le processus d'assainissement de l'environnement. Réalisé en ateliers avec le public durant l'été, Koyoltzintli présente des céramiques ofrendas ou « offrandes » à la Terre, sous forme d'espèces de flore et de faune locales menacées par le changement climatique.

Vidéo par : KMDeco Creative Solutions : Mark DiConzo. Vidéo créée avec le soutien de Bloomberg Philanthropies. Avec l'aimable autorisation du parc de sculptures Socrates, 2022.

Programmes et activations connexes

Atelier de sculpture "Ofrendas" 
14 août 2022

En conjonction avec
Nous sommes un seul cœur, une seule terre, une seule âme
mettant en vedette Bel Falleiros
Jour de fermeture de Projets souterrains de Tropicália : PN15 1971/2022


Koyo a organisé l'atelier "Ofrendas" avec des participants créant des figurines miniatures en argile qui représentaient la faune et la flore autour du parc de sculptures Socrates. Les petites sculptures sont devenues une partie de Ticnu. En savoir plus sur l'atelier ICI >>>

Inauguration de Ticnu
10 septembre 2022 

Lors de la cérémonie d'ouverture de Couler ou nager : l'avenir du climat et Nouvelle Agora, le 10 septembre, Koyo a activé Ticnu avec un rituel inaugural qui comprenait de la fumée, du son et des instruments en céramique.

À PROPOS DE L'ARTISTE

Koyoltzintli, est un artiste interdisciplinaire, un guérisseur et un éducateur vivant dans le Nord-Est. Elle a grandi sur la côte pacifique et les montagnes andines en Équateur, des géographies qui imprègnent son travail. Elle se concentre sur la géopoétique, les technologies ancestrales, les rituels et la narration à travers des processus collaboratifs et des récits personnels. Les théories intersectionnelles et la guérison basée sur la terre informent sa pratique. Nominée pour le Prix Pictet en 2019, son travail a été exposé à la National Portrait Gallery de Washington, DC, aux Nations Unies, à la Fondation Aperture à New York et à Paris Photo, entre autres. Elle a été artiste en résidence aux États-Unis, en France et en Italie et a enseigné à CalArts, SVA, ICP et CUNY. Rivadeneira a reçu plusieurs prix et bourses, dont la bourse photographique au Musée du Quai Branly à Paris, la bourse NYFA et la bourse IA du Queens Council of the Arts. Sa première monographie Other Stories a été publiée en 2017 par Autograph ABP, son travail a été présenté dans le numéro Native d'Aperture Magazine (n° 240). en 2021, son travail a été inclus dans le livre Latinx Photography in the United States d'Elizabeth Ferrer, conservatrice en chef au BRIC.
Image : Christophe Villafuerte

www.koyoltzintli.com

Instagram : @Koyoltzintli

 

Exposition